Le Surfcasting

Par définition

Le surfcasting est une technique de pêche en plage aux appâts naturels qui consiste à lancer vers le large une ligne plombée présentant un ou plusieurs hameçons eschés posés sur le fond en attendant la touche. Dans l’attente d’une prise, les cannes sont disposées sur des piques ou des trépieds. C’est une technique que l’on pratique en général en poste avec plusieurs cannes.

Pour les pêches en plage, on distingue deux modes principaux de surfcasting : Le surf lourd et le surf léger. Le premier utilise des plombées massives pour pêcher à grande distance ou pour tenir le fond par gros temps et sur les zones soumises à de forts courants. Pour propulser des plombs de 150 à 200 grammes, on utilise des cannes puissantes en 3 brins et dont la taille varie de 4 m à 5 m selon les modèles. C’est plutôt en bordure de l’océan que l’on pêchera sur ce registre de puissance. La puissance des vagues et des courants impose l’emploi d’un matériel lourd et puissant capable d’envoyer des plombées conséquentes pour tenir le fond.

En Méditerranée, c’est le surf léger qui règne en maître :

Largement plébiscitées par les pêcheurs du Sud depuis une dizaine d’années, les cannes dites « light » s’affirment aujourd’hui comme une référence en la matière pour les pêches fines en Méditerranée. Qu’il s’agisse de pêche en surf ou à la calée, les caractéristiques spécifiques d’une canne de surf léger font partie intégrante du piège que l’on tend aux poissons, au même titre qu’un savant montage coulissant ou qu’un long bas de ligne invisible. Très sensibles elles permettent de déceler les touches parfois très fines produites par certaines espèces (la dorade notamment) et qui grâce à leur pointe très sensible n’opposent qu’une résistance infime sous les tirées des poissons. Le piège idéal pour la pêche des poissons difficiles comme les dorades royales, les marbrés, les sars, les veirade, … D’une taille comprise entre 3m60 et 4m20, les cannes dédiées à la pratique du surf léger sont généralement prévues pour lancer en deçà des 120 grammes. Les modèles « light »  standards, les plus polyvalents, sont étudiés pour couvrir les 60/120 grammes de puissance, mais on trouve également des modèles « super light » d’une puissance de 30 à 80 grammes.

Où et quand pratiquer la technique du surfcasting

En surfcasting, tous les postes sont bons, mais certains plus que d’autres : les sorties de baïnes, les fosses, estuaires, parcs à huîtres, roches et épaves le sont en particulier.
L’intérêt est de rechercher des lieux où le relief du fond varie, ces endroits constituent des zones de refuges parfaits pour les petits poissons et des zones de chasses pour les plus gros.
La pêche en surfcasting est, comme toute pêche en mer, soumise à de nombreuses conditions (climat, marée, vitesse du vent etc.). Cette technique permet de capturer une telle diversité de poissons que les moments de l’année et de la journée peuvent parfois être complètement différents d’une espèce à l’autre. Toutefois, le crépuscule et le début de la nuit sont souvent les meilleurs moments pour pratiquer le surfcasting.

Quels sont les appâts naturels utilisés pour le surfcasting

Concernant en particulier ces trois espèces précédemment citées, certains appâts semblent plus adéquats. Le bar s’attrape avec des chipirons ou des lançons. Pour une belle daurade, préférez des petits crabes. Et enfin, concernant le sar, c’est avec de gros vers ou de la chair de moule que vous augmenterez vos chances de le capturer.
De manière générale, de nombreux appâts permettent de pêcher en surfcasting :
- Vers : arénicole, gravette, bibi ;
- Crustacés : crabe, crevette ;
- Mollusques : couteau, coque, encornet, palourde, mye, seiche, calamar ;
- Vifs : lançon, gobbie, sardine, maquereau, équille, éperlan.

Il est à noter que certains appâts sont toutefois plus efficaces selon les espèces : les vers attirent carnassiers et poissons plats tandis que les petits poissons et les céphalopodes permettent de capturer les plus gros carnassiers (c’est d’ailleurs pour cette raison qu’ils sont très souvent utilisés par les pêcheurs en surfcasting).